Biographie

Violoniste avant tout, mais aussi chef d’orchestre, pianiste et compositeur, Anton Martynov a l’art d’entraîner son public vers de nouvelles expériences musicales. Virtuose de la première heure, issu de l’École Russe, il fait partie des grands solistes d’aujourd’hui, jouant un répertoire singulier qu’il enrichit de sa touche personnelle dans des salles et festivals de par le monde. Son jeu subtil et puissant est pour lui une manière d’invoquer les esprits. Sorte de Vivaldi des temps modernes, Anton Martynov est décrit par Ivry Gitlis comme « un musicien complet: magnifique violoniste, excellent pianiste, compositeur et chef d’orchestre – que pouvez-vous attendre de plus – tout cela en une personne! ».

******

Les derniers événements:
– Concerts en trio et quatuor avec Martha Argerich pour d’ouverture du festival de Bologne et à l’Aquila (Italie)
– « La Stravaganza », Op.4 de Vivaldi (l’intégrale, 12 Concertos pour violon)
avec le « Modo Antiquo » et Federico Maria Sardelli (direction) en double CD, coffret à paraitre en automne 2017 (« Dynamic »)
– « Music for Two », volume 2:
Jean-Marie Leclair (les Sonates 1-3 de Op.3) et la toute nouvelle Suite Baroque en Ré en première mondiale avec Kremena Nikolova, à paraitre en été 2017 (« NovAntiqua Records »)

******

Anton Martynov, né à Moscou dans une famille de physiciens, commence le violon à l’âge de cinq ans. Il étudie à l’École et à l’Académie Gnessine avec Elena Malkina, Irina Svetlova, Vladimir Spivakov et Valentin Berlinski (Quatuor Borodine), puis avec Dora Schwarzberg à Brescia et au Conservatoire de Milan avec Gigino Maestri. À 16 ans, il entame sa carrière de soliste et enregistre l’année suivante le Concerto Op. 77 de Brahms, distribué par la chaîne ARTE.

Lauréat du Concours International de Stresa (1994), il intègre le Quatuor Anton à Paris et devient soliste de l’Orchestre Symphonique de Milan sous la direction de Riccardo Chailly. Il collabore avec Philippe Herreweghe pendant plusieurs années et joue régulièrement en soliste avec Les Musiciens du Louvre, sous la proposition de Marc Minkowski. Sa pratique de divers instruments (alto, piano, clavecin et orgue outre le violon) et de la composition le mène à la direction d’orchestre, qu’il apprend avec Alun Francis et George Victor Dumanescu.

Actuellement, il a pour partenaires de musique de chambre entre autres: Boris Andrianov, Leonardo Altino, Martha Argerich, Iddo Bar-Shaï, Franck Braley, Alasdair Beatson, Boris Berezovsky, Michel Béroff, Andreas Brantelid, Vittorio Ceccanti, Gérard Caussé, Henri Demarquette, Claire Désert, Mark Drobinsky, Håvard Gimse, Ivry Gitlis (qu’il accompagne aussi au piano), Philippe Graffin, Dyonissis Grammenos, David Guerrier, Michaël Guttman, Toby Hoffman, Marie-Josèphe Jude, Denis Kozhukhin, Geza Hosszu-Legocky, Diana Ligeti, Oleg Marchev, Natalia Morozova, Olli Mustonen, Amy Norrington, Apostolos Palios, Denis Pascal, Xavier Phillips, Filipe Pinto-Ribeiro, Pierre Reach, Vadim Repine, Martti Rousi, Elena Rozanova, Roustem Saitkoulov, Akane Sakai, Tatiana Samuil, Jean-Marc Varjabédian, Tatiana Vassilieva et le Quatuor Manfred.

Il est l’invité des festivals de Lugano, Villars, Pietrasanta, Cortona, Ravenne, Kuhmo, Venise, Saint-Nazaire, Saint-Robert, Recife, Lelystad, Calenzana, Athènes, Bagnères de Bigorre, Chirens, Pollença, Livorno et Novossibirsk. Il se produit également à l’Auditorium de Madrid, au Théâtre Donizetti de Bergame en Italie ainsi qu’au Théâtre du XXe siècle de Londres. Il joue en soliste avec l’Orchestre de la Suisse Italienne (Lugano), l’Ensemble Apollo (La Haye), les Virtuosi de Recife, le Maggio Musicale Fiorentino et le Modo Antiquo (Florence), l’Orchestre de Chambre de Novossibirsk, la Camerata de Paris, l’Orchestre Cantelli (Milan) et les Orchestres Symphoniques d’Istanbul et d’Izmir (Turquie). Il dirige également ces cinq dernières formations, suscitant l’enthousiasme de la presse. Son enregistrement du Concerto pour violon de Federico Maria Sardelli sous la direction de l’auteur (Florence, Brilliant Classics, 2013) a reçu 5 étoiles Diapason.

Musicien complet, Anton aborde un large répertoire, singulier et personnel, qu’il enrichit de ses propres œuvres, compositions et transcriptions. Son talent est salué par la pianiste Martha Argerich et le violoniste Ivry Gitlis auquel il dédie en 2012 une Ouverture Biographique à l’occasion de ses 90 ans, célébrés à la Salle Gaveau (Paris). En 2016, ses engagements incluent des collaborations en tant que soliste avec les Sonatori de la Gioiosa Marca (Venise, Paris), Olten Philharmonie (Izmir), des concerts avec Martha Argerich et Eduardo Hubert au Festival de Lugano et des master-classes, notamment avec Ivry Gitlis.

Anton Martynov a été directeur artistique de la Saison de concerts Rive Gauche Musique depuis sa création en 2009. Il est actuellement le co-directeur artistique du nouveau festival Le Printemps du Violon à Paris, dont la deuxième édition aura lieu en mars 2017. Il joue un magnifique violon Nicolò Gagliano de 1732.