Biographie

« Un musicien absolu et complet : magnifique violoniste, excellent pianiste, compositeur et chef d’orchestre, que pouvez-vous attendre de plus ? Tout cela en une personne ! » IVRY GITLIS

Né en 1969 à Moscou, enfant prodige d’abord attiré par le piano puis le violon, Anton Martynov s’est d’abord nourri de la tradition russe à l’Académie Gnessine, avant de partir étudier avec Dora Schwarzberg à Brescia et Gigino Maestri à Milan. Parcours étonnant que celui qui suit et permet d’entendre très tôt le musicien en soliste, puis de le retrouver au sein du Quatuor Anton à partir de 1995, ou encore collaborant avec Philippe Herreweghe et Marc Minkowski. Violoniste ? Certes, mais on a également pu découvrir Anton… à l’alto, au piano, au clavecin, à l’orgue, ainsi que comme compositeur et chef d’orchestre !

Un musicien intrigant? Fascinant plus précisément. C’est d’ailleurs ce pourquoi Martha Argerich le consacre lors du festival de Pietrasenta en 2012. Depuis cette rencontre, elle se produit régulièrement avec lui en Italie, en Espagne et en Suisse. Leur Trio de Chostakovitch, donné en ouverture du festival de Bologne, est un véritable succès. Autre figure marquante de la vie d’Anton, le violoniste Ivry Gitlis, son ami et collaborateur, auquel il dédie une ouverture biographique jouée à la salle Gaveau pour ses 90 ans.

Anton aborde un répertoire singulier qu’il enrichit de sa touche personnelle. Il interprète ses propres cadences (notamment pour les concertos de Mozart et de Brahms), ses propres transcriptions (Barber, Bach, Schubert, Veracini, Rameau) et même ses propres concertos ! Son jeu subtil et puissant est pour lui une manière d’invoquer les esprits.

Avec sa baguette et son violon, Anton voyage à travers le monde courant les grands festivals et les salles prestigieuses. Il collabore avec de nombreux orchestres comme l’Orchestre de la Suisse Italienne, le Brussels Chamber Orchestra, l’Ensemble Apollo, le Maggio Musicale, le Modo Antiquo, les Sonatori de la Gioiosa Marca, l’Orchestre de Chambre de Novossibirsk, le Symphony Orchestra of Montenegro, l’Orchestre Cantelli et les Orchestres Symphoniques d’Istanbul et d’Izmir.

Également passionné de musique de chambre, on compte parmi ses partenaires : Martha Argerich, Boris Berezovsky, Andreas Brantelid, Gérard Caussé, Henri Demarquette, Ivry Gitlis (qu’il accompagne aussi au piano), Philippe Graffin, David Guerrier, Xavier Phillips, Vadim Repine, Enrico Fagone…

Parmi les temps forts de ses derniers engagements se détachent son exécution des 24 Caprices de Paganini (Théâtre de Citadella, Italie), son récital avec Nicholas Angelich (Auditorium du Centre Culturel Russe, Paris), son enregistrement de l’intégrale de la Stravagenza de  Vivaldi sous la baguette de Federico Maria Sardelli (à paraître chez Dynamic) et la sortie du disque d’Antonio Santana préfacé par Alain Duhault.

Cette saison, Anton jouera aux côtés de l’Orchestre de Chambre du Bolchoï, nous offrira un récital surprenant avec le pianiste Vassilis Varvaresos à Paris, se produira en tournée avec Martha Argerich et son groupe ReEncuentros en Espagne et débutera l’enregistrement de l’intégrale de la musique de chambre de Schumann (Dynamic) avec Elisa Tomellini et Luca Franzetti avec qui il forme un trio depuis 2017.

Discographie : Anton a enregistré plus d’une vingtaine de disques. Parmi eux, ses enregistrements live du festival de Lugano figurent dans les collections du « Martha Argerich Project » (EMI, Warner Music). Trois autres CDs sont consacrés aux compositeurs contemporains Antonio Santana (Erol, 2014 et 2018) et Alexander Mansourian (Brilliant Classics, 2017). Les deux premiers disques de la série « Music for Two » avec Kremena Nikolova (NovAntiqua Records) ont fait la une du magazine « Péché classique » en 2016 et reçu la nomination de l’International Classical Music Awards en 2017. L’enregistrement du Concerto pour violon de Federico Maria Sardelli sous la direction de l’auteur (Brilliant Classics) a reçu 5 étoiles Diapason en 2014.

Anton reçoit l’Ordre du Mérite de la Caisse d’Epargne Ile-de-France (distinguée Grand Mécène de la Culture par le Ministère de la Culture) pour son talent de soliste, compositeur et son engagement musical. Fondateur et directeur artistique du festival Le Printemps du Violon, il est également à l’initiative du projet « Russia in Paris », ainsi que professeur de violon au Conservatoire Royal de Mons. En février 2018, il fonde un nouvel ensemble baroque, la Vivaldi Society, qui a fait ses débuts à Venise.